Chloé Vanderstraeten

Résidence
1er - 31 juillet 2024
 
Restitution
samedi 27 juillet, 18h30

Chloé Vanderstraeten, née en 1996, vit et travaille à Paris. Sa pratique est une évocation du corps humain dont elle retranscrit l'anatomie  – "les cordes vocales", "colonne vertébrale", "peau dessus, peau dessous", "deux pieds deux mains" – ou les états ou facultés – "insomnies", "partition du rêve", "les voix", "respirer" – sous forme de découpages, pliages ou tissages de papier rehaussé de dessins au crayon de couleur.

Ainsi, dans sa plasticité, sa transparence ou sa fragilité – proche en cela des tissus, feuillets, enveloppes, plis et mues du corps – le papier devient l'ossature organique et spatiale de dessins intuitifs et expérimentaux dont ils semblent souligner la structure (nerveuse ?) ou l'activité (sensorielle ?).

Retranscription qui, de fait et dans une certaine mesure, dépasse celle du corps humain au sens strict, puisque prenant en compte imperceptiblement la relation avec l'ensemble du vivant, l'interface des vêtements, l’enveloppe architecturale "l’idée que le corps ne s’arrête pas à la frontière de la peau…".

Chloé Vanderstraeten est diplômée des Beaux-arts de Paris et de l'Ecole Supérieure des Arts Décoratifs, secteur Image Imprimée (2021). 

Lauréate de la résidence Anni & Joseph Albers Foundation, Bethany, Etats-Unis, et du projet "Les agissants de l'espace", du CNES / Observatoire de l'espace, en 2023, Chloé Vanderstraeten a remporté, cette même année 2023, le prix "Jeune Création" de l'Atelier Blanc, Villefranche-de-Rouergue. On a pu voir son travail à la Fondation Vincent Van Gogh à Arles en 2022, et tout dernièrement (avril-mai 2024) à la Kulturnetz de Brême.

Par ailleurs, Chloé Vanderstraeten est l'autrice de "Cartographies", livre d'artiste publié aux Éditions Adverses (2022).



© Chloé Vanderstraeten